Article de Dominique GEAY paru dans le n° 50 de PHILAO
avec rappel de l'article de G.CHEVREUX (PHILAO n°2)
FRANCE - LAOS : La coopération décentralisée.



Qu'il est loin le chemin parcouru depuis le 27 août 1970, date à laquelle avait lieu le jumelage de Saint-Astier dans la Dordogne avec Khenkok dans la province de Savannaket(1). L'événement était de taille à l'époque puisque les Postes Lao décidèrent alors d'émettre une série de timbres postes commémorant ce jumelage ( fig 1 ), dans le même esprit, un peu plus tard, le bureau de poste de St Astier utilisait une flamme d'oblitération faisant référence au jumelage ( fig 2 et 3 )

(1) Ce jumelage a été étudié dans PHILAO No. 2 par G.CHEVREUX dans l'article suivant:

LE JUMELAGE KHENGOK-SAINT-ASTIER
Article de G. CHEVREUX dans PHILAO n°2- sept 1973-

Le 29 juin 1969, sous l'impulsion de Monsieur Raymond DUPUY, maire de Saint-Astier (Dordogne) et en collaboration avec S. E. Leuam RAJAS0MBAT, Ambassadeur du Laos en France, aboutissait le projet de jumelage du collège de KENGKOK et du Collège d'Enseignement Secondaire de Saint-Astier.
Une première cérémonie avait lieu à Saint-Astier, en présence de S.E. l'Ambassadeur du Laos qu'accompagnait une importante délégation estudiantine lao, de la municipalité de Saint-Astier et des personnalités locales.
En Août 1970, toujours à Saint-Astier, une seconde cérémonie était organisée, au cours de laquelle on scella le jumelage des villes. Une rue de Saint-Astier, celle menant justement au C.E.S., fut baptisée Avenue Lan Xang et les clés de la ville furent remises aux représentants laotiens.
Les 5 et 6 janvier 1971, à Kengkok, cet événement était commémoré. Fête grandiose, "à la laotienne", marquée par la présence de Son Altesse le Prince BOUN OUM NA CHAMPASSAK, du Ministre de l'Education S. E. Phagna LEUAM INDISIENMAY, du Chamuong de Champhone et du directeur du Collège de Kengkok. La France était représentée par notre ambassadeur au Laos, Monsieur André ROSS, par notre conseiller culturel à l'Ambassade et par Monsieur CAUDRELIER, directeur du Collège de Savannakhet. Toute la population locale était présente, ainsi que de nombreux enseignants et résidents français.
L'événement était de taille puisque l'Administration des Postes Laotiennes décidait d'émettre une série de timbres-poste commémorant ce jumelage. La mise en vente de cette série avait lieu le 6 Août 1971 à Kengkok et le 14 Août 1971 dans les autres bureaux de poste ainsi qu'à l'Agence des T.P.O.M. à Paris.
Ces timbres, à figurine unique, ont une valeur faciale de 30, 70 et 100 kips. Ils représentent deux danseuses, lao et française, en costume national, une main tendue vers le bas (symbole de paix et d'amitié) en direction des armoiries de Kengkok et de Saint-Astier. En toile de fond, le That Luang de Vientiane.


Dans le même temps, dès 1971 , le bureau de poste de Saint-Astier utilisait une flamme d'oblitération illustrée commémorant ce jumelage. Cette flamme avait, à l'origine, le bloc dateur à gauche. Elle a été modifiée le 6 Mai 1973, le bloc dateur étant désormais placé à droite et la date répétée sous la flamme. Elle porte la légende "Saint-Astier jumelée à Kengkok - Laos". (1)

 


Une délégation française s'est rendue au Laos du 6 au 25 novembre 1972 afin de rendre hommage sur place au Royaume Lao et aux habitants de Kengkok.
Cette cité, chef-lieu du Muong Champhone (district de Champhone), est attachée à la Province de Savannakhet.
Géographiquement, elle est située en bordure de la Route Nationale n° 11, à 45 kilomètres au Sud-Est du Chef lieu Savannakhet (en bordure de la rivière Xe Champhone.
Sa population, forte de 6 000 âmes, est composée de fonctionnaires, de commerçants et, cette contrée étant l'une des plus fertiles du pays lao, de nombreux paysans y pratiquent la culture et l'élevage. De même, la rivière Xe Champhone, très poissonneuse, fournit un apport considérable à l'alimentation et l'on connaît l'importance du poisson dans l'alimentation lao en particulier et Sud-Est asiatique en général.
Outre le collège, Kengkok est dotée d'un important groupe scolaire, d'un hôpital, d'un dispensaire et de nombreux services administratifs. Le Prince BOUN OUM y a sa résidence.
Il règne, au sein de la ville, une intense activité culturelle et, avec toute la ferveur du bouddhiste, le champhonais participe effectivement à chacune des festivités qui marquent la vie au Laos.
Dans la lignée des anciennes traditions lao, ce khot siao ( jumelage) avec Saint-Astier perpétue l'amitié qui, depuis 90 ans, unit le Laos et la France, ce lien privilégié ne peut qu'aider nos deux peuples à une efficace collaboration.

G. CHEVREUX
NDR : Cette émission du jumelage est représentée sous les n° P.A 80 à 82, dans les catalogues Yvert et Thiaude.

(Reprise de l'article de Dominique GEAY--PHILAO n°50)


Depuis les choses ont évolué vers une aide plus constructive et l'on parle désormais de coopération décentralisée. Il s'agit d'une coopération entre responsables ayant des préoccupations de même nature, conduite par des administrations et des dirigeants locaux. Elle implique des collectivités ayant un certain nombre de points ou d'intérêts communs. Elle fait l'objet d'une convention impliquant une action inscrite dans la durée. Et elle est susceptible de bénéficier de moyens financiers importants.
Les coopérations concernent des projets dans le domaine de la mise en valeur du Patrimoine, de l'aménagement urbain, du développement de la production agricole, de la promotion de l'artisanat entre autres. C'est ainsi que la région Rhône-Alpes, par exemple, contribue au fonctionnement de l'hôpital de Thakkek. La ville de Chinon à la restauration de venelles, d'une maison traditionnelle du début du XXème siècle, du Vat Pafang, à Luang Prabang. En effet, depuis l'inscription de la ville de Luang Prabang, le 2 décembre 1995 au patrimoine de l'UNESCO, les autorités laotiennes ont souhaité mettre en oeuvre une politique de conservation, de sauvegarde et de mise en valeur de la cité. Un programme de coopération a donc été instauré en 1996 entre Luang Prabang et Chinon. En six ans, l'équipe franco-lap de la Maison du Patrimoine a effectué un important travail avec la participation de la population.
Le rapprochement entre villes de France et villes du Laos se concrétise aujourd'hui grâce à l'accroissement des échanges. Des liens privilégiés ont pu être tissés entre Luang Prabang et Chinon dans la région Centre mais aussi entre Paksé et le Pays de Dinan en Bretagne ( Dinan : ville natale d'Auguste Pavie )

 

 

Aux côtés du Pays de Dinan et la ville de Dinan, Armor Mékong participe à la coopération avec la province de Champassak.
L'association procède à diverses rencontres et visites: : enseignement, formation, culture, agriculture, gestion urbaine, patrimoine et tourisme. Des ingénieurs et des professeurs lao sont régulièrement accueillis en France.
Une mission santé a eu lieu à Paksé, Champassak et Paksong. L'association a aussi apporté son concours à la publication du livre « Marc Leguay : le peintre du Laos ».
Le projet Asia Urbs Lao associe quant à lui les villes de Vientiane, Bruxelles et Paris. Ce projet d'appui institutionnel à la préfecture de Vientiane vise à former une équipe de treize cadres techniques essentiellement municipaux. L'équipe concevra, par exemple, quatre projets d'infrastructures urbaines :
- Le stationnement aux abords des trois principaux marchés de la ville : Thalat Sao, Thalat long Kankan, Thalat That Luang.
- L'aménagement de la « célèbre » avenue Lane Xang et de la route de Luang Prabang. (2)
- La sauvegarde de la mare de Nang Douang.
- L'assainissement du centre ville.
Une action en matière d'urbanisme et une autre en matière d'approvisionnement en eau potable sont en prévisions.
Pour conclure, ce partenariat reste avant tout, une obligation de remise en cause et d'approfondissement de ces actions qui constitue un réel enrichissement.

Programmes de coopérations décentralisées :
Vientiane - Paris - Bruxelles
Vientiane - Paris 4ème Ar. - Ville de Montpellier
Vientiane - Département du Puy de Dôme
Vientiane - Savannaket - Département des Hauts-de-Seine
Luang Prabang - Région Centre - Ville de Chinon
Paksé - Département des Côtes d ' Armor - Ville de Dinan
Khammouane - Thakhek - Ville de Lyon - Ville de Belley


Sources: Le Rénovateur (journal publié en langue française à Vientiane ) Le site internet de l'Ambassade de France au Laos.

Dominique GEAY (4ième trimestre 2002)