BUREAUX de POSTE et CACHETS du LAOS
( Deuxième partie)


Concernant les bureaux civils, leur histoire est un peu plus compliquée. Ceci tient à ce que, en 1892, pour amorcer "en douceur" le protectorat Français sur le Laos, en avait baptisé cambodgienne la province de BASSAC. Quatre bureaux - cambodgiens devaient être ouverts dans le secteur : STUNG-TRENG dans le "vrai" Cambodge, KHONE, KHONG et BASSAC. Les bureaux de STUNG-TRENG et KHOIME venaient d'ouvrir quand eu lieu l'attaque siamoise, qui imposa leur abandon. Il ne semble pas que KHONG ait pu ouvrir mais son cachet cambodgien avait été fabriqué et on l'a utilisé ensuite.
Après l'expulsion des Siamois, le BASSAC redevint laotien et la province cambodgienne de STUNG-TRENG fut rattachée au Laos. Les divers bureaux de poste purent alors ouvrir ou rouvrir.
1 - STUNG-TRENG réouvrit le 2.5.1893. Ce bureau (cf document F1 ) , et toute la province, redevinrent cambodgiens le 6.12.1904 lors de l'exécution du règlement territorial définitif entre le Siam et le Laos.

 

2 - Dans le Bassac, près du Mékong et du Sud au Nord, on ouvrit les bureaux de :
* KHONE, réouverture le 20.7.1893
* KHONG, le 2.11.1893 (cf document F2)



* BASSAC,le 1.10.1894 ; comme les siamois occupaient la rive droite du Mékong,, où était la bourgade, le bureau fut ouvert en face, sur la rive gauche. Une fois la rive droite récupérée, en 1904, on pouvait ouvrir le bureau de ville, BASSAC RIVE DROITE, ce qui fut fait le 7.3.1905. Les deux bureaux coexistèrent jusqu'au début de 1911, où on ferma celui de la rive gauche. Les cachets des deux bureaux étaient identiques.
* FIAFAY, le 23.6.1910
* PAKSE, le 16.9.1901 (cf document F3) : cette localité se substitua à BASSAC comme chef-lieu de la province.

 

 


3 - La région Sud-Est à population "moï" fut d'abord une province autonome mais on la rattacha ensuite au BASSAC. On y ouvrit :
* ATTOPEU, bourgade principale, chef-lieu de province au début, le 15.11.1896.
4 - Pour la province de SARAVANE (Bolovens), on ouvrit sur la SE-DONE, en remontant :
* KAMTONG-IAI, vers début 1895
* SARAVANE, le 1.10.1897
et sur le Mékong
* THAPHAN, le 16.5.1907 (cf document F.5).

 


La carte des postes resta longtemps stable. Après la guerre de 1914-18, les cachets étant très fatigués, le service des postes du Cambodge commanda en France des cachets neufs pour les bureaux de son ressort. Or les bureaux du Sud-Laos, pour des raisons de commodité géographique dépendaient du Cambodge. Aussi, la Métropole fit-elle pour eux, par erreur, des cachets identiques à ceux du Cambodge, avec ce mot en bas au lieu de LAOS. Ces cachets, au nouveau type à un seul cercle, sont connus de quelques localités du Sud-Laos à partir de 1924.
Voici les quelques modifications intervenues entre les deux guerres :
* 1.1.1928, ouverture du bureau de NAPHONG, sur le Mékong, province SARAVANE ;
* 1.4.1932, suite à décision d'économies budgétaires draconiennes dans toute 1TIndochine, fermeture de FIAFAY et THAPHAN.
* 14.3.1933, réouverture de THAPHAN comme bureau saisonnier, NAPHONG devient saisonnier. Ces deux bureaux ferment définitivement le 16.9.1937.
* 16.3.1935, réouverture de FIAFAY, qui sera déclassé en Agence Postale Rurale (APR) le 17.9.1937.
A la suite de la guerre Franco-Siamoise de 1940-41 et du traité de TOKYO,ratifié le 9.7.1941, la France abandonne la rive droite du Mékong et le Bassac-Ouest devient Siamois les bureaux de poste de BASSAC et KHONE sont transférés au Siam.
En liaison avec ces événements, on crée des bureaux plus à
l'Est :
* PAKSONG, où il y avait une poste rurale, eut un bureau
normal le 4.2.1941, en raison de la garnison qu'on y installa.
* THATENG, au Sud de la province de Saravane, ouvrit le 3.9.1941 .
* HATSAIKOUNE fut substitué à KHONG le 4.12,1942 (cf document F4 ) .


Après leur coup de force contre les Français, le 9 Mars 1945, les Japonais ne se pressèrent pas d'occuper le Laos (ils arrivèrent à PAKSANE le 14 Avril). Les timbres et cachets restèrent ceux d'Indochine Française. Après l'armistice de Tokyo (2.9.1945), le Sud Laos était dans la zone où le désarmement des Japonais était sous responsabilité britannique. Le Général GRACEY laissa les Français procéder à la réoccupation de la région, ce qui fut fait sans difficultés le 23 octobre pour le BASSAC, peu après pour les BOLOVENS, mais seulement en octobre 1946 pour ATTOPEU, à l'Est. Enfin, le Siam se décida fin 1946 à restituer les territoires pris en 1941, où l'on réouvrit le bureau laotien de BASSAC. mais pas celui de KHONE. Pour le reste, il n'y eut d'autres modifications aux bureaux que le transfert de KAMTONG-IAI à KONG-SEDONE, localité voisine plus importante.
Le tableau ci-après donne par ordre alphabétique les bureaux du Sud Laos avec leurs types de cachets et les années extrêmes signalées. "M" signifie moderne, c'est à dire fin 1951 et probablement au delà.



Signalons que lors des changements administratifs, les cachets avec les nouveaux libellés mettent généralement plus d'un an à arriver, d'où les décalages de dates, par exemple cachet STUNGTRENG CAMBODGE en 1894 (au lieu de LAOS) et LAOS en 1905 (au lieu de CAMBODGE).
SOMMAIRE

PREMIERE PARTIE

TROISIEME PARTIE