LE VAT ONG TU

Cet article a pour modeste ambition de faire mieux connaître aux lecteurs de PHILAO ce temple dont les vantaux de porte ont été reproduits sur les timbres 193 et 194 (fig.1 et 2).


 

Le Vat Ong Tu (prononcez « teu » ; en réalité, cette voyelle est le y du russe ou le u dit « barbu » du vietnamien) se trouve à Vientiane, à l’ouest de la rue Setthathirat.

Ce temple qui vient d’être restauré constitue le centre d’un ensemble de cinq monastères, disposés en croix sur les points cardinaux : Vat Impeng, situé à l’ouest, Vat Mixay à l’est, Vat Chanh au sud et Vat Hay Sok au nord.

Vat Ong Tu signifie « Temple du Bouddha lourd » car il abrite un des plus importants bouddha de Vientiane (celui-ci est en bronze et pèse plusieurs tonnes). Vat Ong Tu a été fondé au XVIème siècle par le Roi Setthathirat (1) ;l’extérieur du viharn est surtout remarquable pour sa magnifique porte en bois sculpté dont les motifs représentent des scènes du Ramayana (2).
Les timbres postes (fig.1 et 2) permettent de se faire une idée de la splendeur de ces vantaux qui ont été offerts au Vat Ong Tu par Sa Majesté Sri Savang Vatthana (3) qui a su insuffler une vie nouvelle à l’art et à la culture lao. Du vivant de son père, le Roi Sisavang Vong (4), Savang Vatthana avait prêté serment au Vat Ong Tu, en qualité de Régent du Royaume, en août 1959.


 


Le Vat Ong Tu en juillet 2000 (photos de l’auteur)


A l’intérieur du viharn, l’imposante statue de Bouddha est flanquée de quatre petits bouddhas en bronze dans trois postures différentes (5): appel de la pluie (les mains sur le côté), offre de protection (les mains tendues vers l’avant), contemplation de l’arbre de l’éveil (les mains croisées sur la poitrine).

C’est à l’intérieur de ce sanctuaire qu’avait lieu la cérémonie annuelle du Grand Serment (6) par laquelle les notabilités faisaient allégeance à la monarchie.

Le Vat Ong Tu est également un monastère réputé pour son enseignement religieux ; c’est la résidence officielle de Hawng Sangkhalat, vice-patriarche de la communauté monastique qui dirige l’Institut Bouddhique où les moines viennent étudier le dharma.

Notes de renvoi.

(1) La vie de ce Roi a été étudiée par Marc Van UFFELEN (cf. PHILAO No 19, p. 297 sq.)
(2) Cf. PHILAO Nos 9-10 (p.142 sq.) et 20 (p. 134).
(3) Cf. PHILAO No 28 (p. 439 sq.).
(4) Cf. PHILAO No 24 (p.439 sq.).
(5) Les différentes attitudes de Bouddha ont été étudiées par Marc Van UFFELEN dans PHILAO No 29 (p. 464) et par Philippe DRILLIEN dans Le Monde des Philatélistes No 503 (janvier 1996).
(6) Cf. PHILAO No 9

Ouvrage consulté : Guide pratique de Vientiane (collectif) 1974

Dominique RAVAT