Dork Champa - Fleur de frangipanier

( PHILAO 63- Article de Dominique GEAY )


En 1967 les Postes Lao ont émis une série de 4 timbres (Yvert 160 à 163) consacrés aux fleurs. L’une d’entre elles (timbre à 80 kip) est le "plumeria acutifolia" plus connu sous le nom de fleur de frangipanier (Dork Champa en lao).


Plante à latex, plumeria rubia, plumeria acutifolia, le plumeria partie de la famille des Apocynaceae. Le genre com¬prend 7 espèces et de très nombreux hybrides. Les fleurs peuvent être de couleur rouge, rose, pourpre, blanche ou jaune, elles sont très odorantes, au parfum exquis.Le frangipanier est un arbre d’environ 10 mètres de haut, souvent noueux avec des branches courtes et épaisses et des rameaux charnus lactescents présen¬tant de grandes cicatrices foliaires. En Asie il a la réputation d’être immortel car on raconte qu’il continue à donner des feuilles et des fleurs alors même qu’il est arraché. C’est peut-être pour cela qu’il est fréquemment planté près des temples comme c’est le cas au Laos (Ex : Phou Si à Louang Prabang ou Vat Phou près de Champassak).


Le nom lao de la fleur Dork Champa viendrait de Dork (fleur), Cham (le peuple Cham), Pa ou Paa (laisser, abandonner) ce qui veut donc dire : la fleur que les Chams ont laissée. En effet, le Dork Champa daterait du Vème siècle époque des Chams et du Royaume de Champa au sud du Laos. Ceux-ci auraient planté ces fleurs partout. Après la disparition des Chams, les Lao en ont fait leur emblème national, en lui donnant son nom actuel. Les cinq pétales de la fleur représenteraient symboliquement les cinq pays qui entourent le Laos. Cette fleur de frangipanier fait tellement partie de l’iden¬tité nationale Lao que même des chansons l’honorent.

Voici par exemple les paroles de "Champa, fleur de mon pays" :


O Douang Champa, quand je t’adore, je me réjouis
De mille pensées, par ton parfum qui m’envahit,
Je vois les fleurs du paternel, plantées jadis,
Quand je suis triste, tu me soulages des nostalgies,
Ma chère Champa, alter ego de mon enfance.
Ta douce odeur, ancrée au cœur, vaut d’être gardée
En cas d’ennui, je te chéris et pour toujours
Quand je te sens, tu me rappelles mon ex-amour,
Tu es la belle, fleur merveilleuse d’éternité,
Ma chère Champa, parure de fleurs de ma romance.
O Douang Champa, fleurs de Muong Lao, belles étoilées,
Les Lao sont fiers en tant qu’enfants, fils du Lan Xang,
Si je devais quitter ma terre, ou m’exiler,
Je te prendrais, à tout jamais comme une amie,
Ma chère Champa, essence de vie de mon pays.
(Traduction de Loung Khampha)


Dans "O Douang Champa", Douang peut avoir le sens de "destinée", de "filon" comme le filon de pierres précieuses. Avec Champa, Douang brille comme une étoile. Les paroles lao sont celles-ci : "Chao Douang Champa, Mala Ngam Gning, Ming Muong Hao Eui" "Toi Dork Champa, la fleur la plus belle, symbole de notre pays".
Cette chanson nous montre combien les versificateurs ne laissent aucun mot, aucune expression et signification au hasard. Et l’on peut dire que, sans Dork Champa, les Lao perdraient un peu de leur âme.


Un grand merci à Aroun, Padouk, Phongsavanh et à Prasith du forum Laos.fr pour leurs précieuses explications.


Dominique GEAY