Les DINOSAURES du LAOS

Philao n° 67 J.P LUCIO

 

Le lundi 20 décembre 1993 le nouveau collège français de Vientiane fut inauguré en présence des Ministres des Affaires Étrangères et de l'Education Nationale du Laos, ainsi que les Ambassadeurs en poste dans la capitale. Ce collège recevait officiellement le nom de "Collège HOFFET" en hommage au scientifique français, Josué-Heilmann HOFFET, pionnier de la Géologie et de la Paléontologie du Laos. C' est à titre de découvreur des Dinosaures au Laos que bien sur nous nous intéressons ici à Josué HOFFET, mais la diversité de ses activités (ethnologue, photographe, géologue,) et ses qualités humaines peu communes ne peuvent rester sous silence et feront l'objet d'un article particulier plus approfondi.

 

 

J.-H. HOFFET, le découvreur des Dinosaures au Laos.....


En 1936 le géologue français Josué-Heilmann Hoffet dressait la carte géologique du Bas-Laos. Au cours de ses recherches il découvrait des restes osseux fossiles épars dont un grand fémur et une petite vertèbre caudale de Dinosaure. Il récolta de nombreux ossements qu'il décrit dans plusieurs publications à partir de 1936. Non loin du village de Tang Vay (à120 km à l'Est de Savannaketh)alors qu’il effectue des recherches d’hydrocarbures le géologue découvre des coquilles fossiles et des ossements de Sauriens, les premiers fossiles de dinosaures jamais trouvés au Laos. À partir du fémur complet d’un sauropode, J.-H. Hoffet crée une nouvelle espèce de dinosaure, le Titanosaurus falloti, un Titanosaure du Crétacé supérieur. Par la suite, il décrira une nouvelle espèce d’Hadrosaure ou Dinosaure à bec de canard, le Manchurosaurus laoensis. Hoffet a montré l'existence au Laos de Dinosaures herbivores bipèdes et de Dinosaures herbivores quadrupèdes, de coquilles d'eau douce, de crocodiles et de tortues. Hoffet est tué par les soldats japonais à la fin de la deuxième guerre mondiale. Hormis quelques rares personnes ses travaux vont sombrer dans l'oubli, c'est la fin de la guerre, avec les préoccupations d'un monde à reconstruire. Lorsque les géologues russes (Dovjikov et Jamoida) sont arrivés au Vietnam au début des années 60, ils auraient donné l’ordre de jeter dans le fleuve rouge toutes les collections qui restaient au service géologique du Vietnam et qui avaient été récoltées par les Français (une partie avait été déjà déménagée au Sud par Saurin et le père Fontaine après Dien Bien Phu), sous prétexte qu’il fallait repartir à zéro. Ce sont des étudiants qui sont allés les rechercher pendant la nuit et les ont entassées dans une ancienne ferme, puis dans les combles du dortoir de l’école polytechnique de Hanoï. En 1987, Philippe Janvier (Muséum national d’histoire naturelle) a vu ces collections « en l’état », rouges de boue et sans étiquettes. Il a pu y reconnaître certains types et figurés, dont les dinosaures du Laos décrits par Hoffet. Maintenant, ce matériel est nettoyé et impeccablement rangé dans le musée du Service géologique du Viet Nam.

Le 3 mars 1988, les Postes Lao émettent la première série de 6 timbres et un bloc-feuillet. Cette série fut présentée dans le cadre de "Juvalux 88" , 9ième Exposition philatélique des jeunes philatélistes à Luxembourg ( 29mars-4avril 1988)

 
Monsieur KOMMAPA
55 ans après ses découvertes, une équipe paléontologique lao-française retrouvera les gisements qu' HOFFETavait étudiés dans la région de Pha Lane et autour du village de Tang Vay, et découvre de nouveaux gisements de Dinosaures. Grâce aux éléments fournis par la famille Hoffet et par l'un des habitants de Tang Vay, Monsieur Kommapa, qui a travaillé avec Hoffet en 1936, les recherches ont permis de retracer la vie et l'œuvre de J.-H. Hoffet, l'inventeur des Dinosaures du Laos.


Sitôt libéré des taches administratives à la direction du Muséum national d’histoire naturelle, Philippe TAQUETse rend au Laos en novembre 90 pour tenter de retrouver les sites de fossiles signalés par HOFFET.

A LA RECHERCHE DES DINOSAURES AU LAOS...

En décembre 1990, grâce à l'aide du Ministère des Affaires Etrangères et au soutien d'A. Thiollier alors Conseiller Culturel à l'Ambassade de France au Laos, une équipe du Muséum National d'Histoire Naturelle à Paris, du Centre Lao des Sciences Sociales et de l'Institut des Ressources Naturelles et de l'Environnement à Vientiane (H. Rattanavong, P. Sayarath, P. Taquet) se rendent à Tang Vay et y récoltent après Hoffet de nouveaux ossements de Dinosaures.
1991 : un programme de recherches paléontologiques est élaboré entre la France et le Laos - une deuxième mission de terrain à laquelle se sont joints d'autres chercheurs du Muséum et de la ville de Savannakhet (B. Battail, J. Dejax, P. Richir, P. Tamvisith, B. Khenthavong) a permis de récolter des ossements bien conservés d'un Dinosaure Sauropode : une patte postérieure complète et 30 vertèbres de la queue d'un même individu.


1992 : un nouveau gisement situé à 500 m du village a été découvert - un autre squelette très complet est en cours de dégagement - ce site pourrait être visité par les touristes après mise en valeur sur place. Enfin des empreintes de Dinosaures ont été découvertes pour la première fois au Laos à Pha Lane.

Les dinosaures du Laos appartiennent à 3 genres différents représentés par la série de décembre 94, soit dans l'ordre de la série:

1) un Carnivore bipède ou Théropode.
2) un herbivore bipède de la famille des Iguanodontidés
3) un herbivore quadrupède ou Sauropode

Philatéliquement, les émissions se poursuivent et l'administration postale laotienne émet le 20 janvier 1994 une série de 5 timbres consacrée aux "OISEAUX PREHISTORIQUES et récemment disparus":

 

 

Tang Vay et la légende du boeuf sacré...

Tang Vay, petit village de 400 habitants à quelques dizaines de kms au sud de Pha Lane est célèbre dans l'Asie du Sud-Est pour une chanson au rythme très particulier. Camp de base de J-H HOFFET pour ses recherches, "la maison Hoffet" construite dans le style traditionnel est désormais pour les chercheurs laotiens et français, leur station de terrain.

Il est sacrilège d'extraire , sans apaiser les esprits par un substantiel sacrifice, les ossements fossiles considérés par les villageois comme appartenant au "Boeuf Sacré". Les anciens du village se souviennent: " Quand il (Hoffet) commença à creuser, il y eut un orage, des éclairs ("fa pha") et il commença à pleuvoir ("fôn lông maa"), c'était un signe un avertissement !...ils ont rempli quarante trois paniers (kabung) d'ossements d'un boeuf appelé "Ngua sup'alaat", le "boeuf magnifique", boeuf qui avait la taille d'un pilier ("ngua dai nôô sao"). Ces paniers nous le savons, seront emballés et acheminés jusqu'à Hanoï. Mais revenons à la légende. Au lieu nommé Houé San Ok, près du ruisseau de Tiane Kang, un buffle sacré est tombé dans le ruisseau en tirant un char chargé d'or ; c'est ici qu'il s'est embourbé ; c'est ici que ne pouvant se relever, il fut achevé à coup de lance par l'un des hommes du convoi. "Houé San Ok" signifie " le lieu où on a planté la lance". depuis ce trésor est enfoui, gardé par les Esprits. Les pêcheurs racontent que les nasses sont ici emportées et qu'il n'est pas possible de dormir en ce lieu. Le site de Tang Vay et ses alentours fut après les travaux de J-H Hoffet, l'objet de plusieurs campagnes de prospection par des équipes lao-françaises de 1990 à 1993. Il existe depuis un Musée de site, à 500m du village. Les os et squelettes trouvés dans des endroits inaccessibles seront présentés au Musée de Savannakhet.

Le Musée de Savannakhet.

Le "Musée des Dinosaures", est dans une petite maison coloniale où on peut lire l'histoire émouvante de Josué Heilmann Hoffet. Monsieur Bounsou fait visiter les lieux. A proximité d'un fossile de psittacosaure et de nombreuses autres pièces , l' attraction principale du musée: une bonne partie du squelette d'un Tangvayosaurus Hoffeti (le reste est dessiné sur le mur), atteint les douze mètres sans problème.
Ces découvertes paléontologiques effectuées au Laos vont permettre l'installation dans la cité de Savannaketh d'un laboratoire d'étude et de recherche d'une part et d'un Musée du Patrimoine Naturel Laotien d'autre part. Ce laboratoire permettra de développer au Laos des travaux de recherche sur la mise en valeur et la conservation du patrimoine naturel laotien dans les domaines de la géologie et de la paléontologie, de la botanique générale et forestière, dans l'étude des Amphibiens, des Reptiles, des Oiseaux et des Mammifères et dans le domaine des relations entre les hommes et la nature (méthodes de chasse et de piégeage). Le Musée de Savannaketh devrait permettre de présenter au public de la région, mais aussi aux habitants des pays voisins ou aux touristes étrangers la richesse et la diversité du patrimoine naturel laotien.

Le 8 décembre 1994, une autre série de 3 timbres sur les dinosaures est émise:

suivie le 20 février 1995 d'une série de 5 timbres:
Dans cette série le nom de l'animal peut être imprimé en latin ou en espagnol (impression en pays latino-américains)

L'ensemble de ces émissions sont résumées dans le tableau suivant:

Numérotation Yvert et Tellier
Valeur en kip
Noms
1988
844
3

Trachodon

845
7

Ceratosaurus nasicornis

846
39

Iguanodon bernissartensis

847
44

Scolosaurus

848
47

Phororhacus

849
50

Tyrannosaurus

Bloc-feuillet n° 99 ( 72 x 94 )
95

Ptéranodon

1994

1116

10

Hesperornis

1117
20

Dronte ou Dodo

1118
150

Archaeopteris

1119
600

Phororhachos

1120
700

Dinornis maximus

Bloc-feuillet n° 125 ( 80 x 55 )
700

Teratornis

1994
1157
50

Theropodes

1158
380

Iguanodontides

1159
420

Sauropodes

1995
1164
50
Tracodonte
1165
70

Protoceratops

1166
300

Brontosaurus

1167
400

Stegosaurus

1168
600

Tyrannosaurus